« Les feuilles sèches préparent la tisane de l’automne. »

Ramon Gomez de la Serna

L’automne signe une saison de transition et de préparation qu’il faut appréhender en toute conscience, un peu comme le printemps. L’énergie redescend, se resserre, s’enfonce profondément dans la terre, telle les feuilles des arbres qui tombent sous l’effet des premières gelées et viennent nourrir la terre. C’est un moment de nettoyage et de mise au point. Tous les choix que vous ferez et toutes les actions que vous entreprendrez, conditionneront la fin de l’année. Plus que jamais, l’automne nous fait prendre conscience que nous ne sommes pas seulement spectateurs de la nature mais bel et bien aussi acteurs.

Découvrons comment celles-ci décrivent le biorythme de la Nature avec celui de l’Homme.

L’automne en médecine chinoise

L’automne est la saison de l’élément Métal, le moment où la nature change de rythme et ralentit : la température baisse et les nuits rallongent, manifestant ainsi le déclin du yang et la montée du yin qui commence à croître (saison yin). Les organes  liés à cette saison sont le poumon et le gros intestin,  et ont pour correspondants la peau, les poils et le sens du toucher. Comme le poumon, la peau entretient des échanges constants entre l’intérieur du corps et l’extérieur. Pendant toute la saison, la sécheresse (élément climatique de l’automne) domine ; son énergie perverse qui pénètre par le nez et baisse la température du corps (par la peau), provoque les premiers refroidissements, la toux, les sinusites, et les rhumes. Massages, frictions, bains seront alors bénéfiques pour se prémunir contre ces maux saisonniers. Les émotions liées à cette saison sont la tristesse, la mélancolie, l’intériorisation, le recueillement (en automne, l’énergie décroît et retourne à la terre par les racines). Il est important de privilégier les saveurs salées, piquantes et d’avoir une alimentation riche et équilibrée en légumes racines sous forme de soupes ou mijotés, et de fruits en compotes subtilement épicées.

.

L’automne en médecine ayurvédique

Entre mi-septembre (Aashvin) et mi-novembre (Kartika), c’est la saison du Sharada. Pendant cette saison, qui est sous l’influence de Vata (dosha symbolisée par les éléments air et éther), il est vital de privilégier les goûts sucrés, les saveurs piquantes et âcres pour préserver l’équilibre des trois doshas. Les massages aux huiles tiédies, le hammam ou le sauna permettent d’éliminer les toxines et de relancer l’énergie vitale. Il est également important de se coucher plus tôt et d’adapter son biorythme avec le cycle jour/nuit. Cet automne, on privilégiera le repos et la méditation pour pacifier l’énergie de Vata et ainsi ne pas subir une fatigue physique et humorale saisonnière.

 

C’est le moment de …

… préparer tout doucement la saison froide à venir, prévenir les infections hivernales en se revitalisant et en boostant ses défenses immunitaires, palier aux petits désagréments cutanés et à la chute des cheveux.

Extrait de mon ouvrage co-écrit avec Sophie Macheteau « Mes Huiles Essentielles » aux Éditions Prat. Achetez le livre  sur Amazon

Pin It on Pinterest

Share This